Inscription Newsletter

Recevez toutes nos actualités !

Tout public

Filtres

Showing all 10 results

Material

10 products

  • Cie Midi à l’Ouest – Martine Tarot, Voyante des territoires

    Cie Midi à l’Ouest – Martine Tarot, Voyante des territoires

    Martine Tarot est un personnage de rebouteuse rurale, une “éco-sorcière” bienveillante. Elle cherche à révéler par le médium des cartes du jeu de Tarot de Marseille des réponses possibles à la question : “de quel territoire rêvons-nous ?”, dans le cadre d’un tarot du monde qui ne peut faire abstraction des changements climatiques. Après une enquête pointue sur le territoire, à la rencontre de chercheurs, acteurs locaux, espaces symboliques, Martine écrit un récit poétique et populaire mettant en scène les enjeux passés, présents et futurs du lieu consulté. Emilie Olivier : Comédienne et metteur en scène Co-écriture : Caroline Masini Une coproduction Sur le Pont, CNAREP en Nouvelle Aquitaine, Les Fabriques Réunies, OARA Aide à la création : Communauté de Communes Aunis Atlantique, Drac Nouvelle Aquitaine, OARA
  • David Sire – Avec

    David Sire – Avec

    Dans un concert plus que vivant néanmoins au chaos parfaitement ordonné, David Sire nous fait caracoler joyeusement au gré de sa fantaisie poétique inépuisable. Avec l’énigmatique Cerf Badin, clown blanc multicolore et guitariste redoutable. Avec la joie féroce de chevaucher la liberté. Avec des guitares et des pompes à vélo... Le spectacle du duo trace une généreuse échappée belle au pays de l’étonnement. David Sire (guitare, ukulélé, pompe à vélo) Fred Bouchain (guitare) “Ce qui se dégage du ravissement esthétique des mélodies et de la virtuosité de la plume, c’est, en filigrane, ce rejet de l’individualisme et de la solitude. Un homme chantant l’urgence de la rencontre, de la solidarité, du partage, des sentiments. Le fond et la forme. Tout simplement magique.” Francofans Avec le soutien de la Palène à Rouillac
  • David Sire – Bégayer l’obscur

    David Sire – Bégayer l’obscur

    Un jour, en se promenant dans la forêt, David Sire devine la présence d’un homme. Et c’est un choc, un bouleversement, une obsession totale, intime, irrépressible. Quel homme peut vivre ici ? Et pourquoi ? « Cette rencontre m’a littéralement soufflé, fracturé : excitation, peur, jubilation, colère, délire, elle a suscité en moi des émotions violentes et au départ parfaitement incompréhensibles », confie-t-il. En duo avec son fidèle complice guitariste Cerf, il va explorer une nouvelle manière de raconter ce choc. Et finalement opérer une mue artistique. Lui qui, depuis plus de vingt ans, écrivait des chansons, invente une forme nouvelle, celle d’un récit mi-conté, mi-chanté, mi-slamé. C’est aussi cette quête artistique que raconte Bégayer l’obscur, tantôt jubilatoire, tantôt découragée. Il fallait bien trouver la « juste » forme capable de dire à la fois le réel et le rêve, le conscient et l’inconscient, la lumière et l’ombre, la douceur et la rudesse. Car pour David Sire, cette confrontation avec celui qu’il appelle « le Tordu » et cherche à apprivoiser renvoie à la part obscure qui est en chacun de nous, et à la nécessité, pour nous accomplir, de partir à la rencontre de ce gouffre inconnu. « Au terme de la quête, une seule invitation : exister encore, chercher encore, faire avec, encore et encore. » Bégayer l’obscur nous parle de notre soif de liberté et d’unité intérieure. Et de cette merveilleuse anagramme qui nous attend, blottie derrière le mot audace : cadeau. David Sire : conteur-chanteur Fred Bouchain : guitariste Une co-production Sélénote, Gommette , Théâtre d'Angoulême-Scène Nationale, Théâtre Boris Vian à Couëron Avec le soutien du de l'OARA - Office Artistique de la Région Nouvelle-Aquitaine, de la DRAC Nouvelle Aquitaine, de l'Odyssée à Périgueux, des Carmes à La Rochefoucault
  • Le Ballon Rouge

    Le Ballon Rouge

    60 ans après la sortie du célèbre film d’Albert Lamorisse, les trois musiciens lui rendent un hommage vibrant et pop tout en vous invitant à vous envoler à leurs côtés pour (re) découvrir cette masterpiece du cinéma pour petits et grands. Plusieurs récompenses notables pour ce film, dont la Palme d ‘Or du court-métrage au Festival de Cannes en 1956. A noter aussi... Le film fait partie de la liste du BFI (British Film Institute) des 50 films à voir avant d’avoir 14 ans, ... Stéphane Louvain : guitare, chant François Ripoche : batterie, choeur Laetitia Shériff : guitare baryton, chant EN ALTERNANCE avec Susy LeVoid & Arianna Monteverdi Réalisé par Albert Lamorisse “Leur interprétation live, avec des temps de silence, des parties instrumentales avant et après la diffusion du film, permet de découvrir ou de redécouvrir ce conte documentaire et poétique sur l’enfance libre, l’amitié entre un objet (le ballon) et un enfant, les liens forts, électifs, la jalousie et la convoitise qu’ils engendrent. La composition musicale accompagne simplement les images d’un Paris disparu, les aventures et courses-poursuites d’un petit garçon dans les ruelles de Ménilmontant. L’émotion, le rire sont au rendez-vous de cette très belle proposition.” TTT - On aime passionnément / Télérama
  • Linda Edsjö – In this house

    Linda Edsjö – In this house

    Linda est suédoise, parle quatre langues (suédois, danois, français, anglais). Ses sonorités en tête sont donc multiples, elle est enrichie de plusieurs cultures. « In this house » est une fabrique à ce jour, et le fruit de ses recherches musicales, textuelles et sonores innombrables et fourmillantes qui donneront lieu à un spectacle. Dans sa maison ancienne, propice à l’inspiration, à se raconter des histoires, Linda Edsjö explore l’environnement intérieur et extérieur en faisant des fouilles diverses. Une sorte d’enquête du temps ancien, de la terre, des greniers, des bâtiments, du puits, à la recherche de toujours plus de sons, toujours plus d’histoires. On se dit déjà que rentrer « In this house », c’est s’assurer de faire un voyage sonore et poétique hors et avec le temps. De et par Linda Edsjö, percussioniste Scénographie Anna Edsjö Collaboration artistique Wilfried Wendling Production : Cie Sillidill/Gommette production / Soutien: CNM / Co-productions en cours
  • Rodeo Ranger – Fragments d’une traversée

    Rodeo Ranger – Fragments d’une traversée

    Ciné-concert, essai documentaire inclassable, où son et image sont fabriqués en direct. Un reportage photo retraçant le périple de deux jeunes migrants accompagné de paysages sonores vibrants, criants, stridents, apaisés. Emmanuel Mailly : tambourin, trompette, orgue à bouche, guitare, harmonica, objets sonores Elie Blanchard : Images, manipulations et réalisation vidéo Entretiens sonores par Aferdite Ibrahimaj Une coproduction Sorties de Crises, ASCA Beauvais, Grange à musique de Creil et Avoka
  • Sébastien Troendlé – Un peu de bois et d’acier

    Sébastien Troendlé – Un peu de bois et d’acier

    Les personnages défilent dans un univers musical fait de compositions et d’improvisations proposé par Sébastien Troendlé et son acolyte Frédéric Guérin. L’univers graphique noir et blanc tout en sensibilité de Chabouté prend vie. La musique nous transporte tout au long des images vidéo, nous déposant délicatement aux dernières notes du spectacle, le regard sur nos quotidiens à jamais enrichis. Sébastien Troendlé : piano Frédéric Guérin : batterie et percussions Gabriel Goubet : compositing vidéo Mis en musique par Sébastien Troendlé D’après la bande dessinée “Un peu de bois et d’acier” de CHABOUTÉ © Glénat / Vents d’Ouest Avec le soutien de l’Espace culturel de Vendenheim, le Colmar jazz festival et l’Illiade d’Illkirch-Graffenstaden.
  • Söta Sälta – J’ai tué l’amour

    Söta Sälta – J’ai tué l’amour

    Ah, l’amour ! L’amour peut être terrible, biscornu, frustré, jaloux, malheureux, désespéré, violent... C’est toujours après qu’on en rit ! Voilà pourquoi Elsa Birgé et Linda Edsjö s’en moquent. Les deux musiciennes sont drôles, explosives, tendres, polyglottes... Elles chantent en français et en suédois, deux langues légendaires pour conter « ça » par le menu ! Ça ? Des chansons d’hier, d’avant-hier, qui remontent même jusqu’à la nuit des temps... C’était déjà compliqué, mais rien n’a changé, si ce n’est l’art et la manière, parce qu’elles sont des filles d’aujourd’hui ! Söta Sälta. Sucré salé. Les deux chanteuses présentent un smögåsbord qui met l’eau à la bouche. Au vibraphone s’ajoutent des objets bizarres, des percussions, des jouets, pour appuyer là où ça fait mal, une merveilleuse harmonie vocale, un cri du coeur, que le corps exulte ! Duo : Elsa Birgé et Linda Edsjö (chant, vibraphone, percussions, objets sonores) Production : Cie Sillidill Avec le soutien de la DRAC Ile-de-France, Pôle Région Chanson - Les Bains-Douches, Le Comptoir - Fontenay-sous-Bois, Anis Gras - Arcueil, Le Forum - Nivillac
  • Spat’ Sonore – Des madeleines dans la galaxie

    Spat’ Sonore – Des madeleines dans la galaxie

    Au cœur d’une galaxie de sons mystérieux, grimpent d’étranges plantes en tubes de cuivre coiffées de pavillons-­corolles. La structure se cabre et vacille,ils soufflent, grattent et frappent des polyrythmies spatialisées, des ombres de motets au fond d’une piscine, des drones d’appeaux à sanglier, des masses d’air visqueux, des jungles dans les souterrains, des silences‐océans colorés d’îles exubérantes. Les musiciens : Philippe Bord, Nicolas Chedmail, Elsa Birgé, Maxime Morel, Joris Rühl avec le soutien la Drac Ile-­de-­France, la Région Ile-­de-­France, l’Adami, la Spedidam, la ville de Paris, la Sacem..
  • The Tiki Sisters – The Tiki Show

    The Tiki Sisters – The Tiki Show

    De leur paillote polynésienne, les Tiki Sisters nous racontent l’histoire des girls groups américains des années 1930 à 2000. Tout en harmonies vocales et chorégraphies, elles nous présentent ces chanteuses et choristes, blanches et noires, leur répertoire musical et leur parcours. Les Tiki Sisters mettent en scène avec humour et musicalité un sujet brûlant d’actualité. Un cocktail girlpower, positif et joyeux à boire sans modération ! Lili Ster, Julie Gomel, Emilie Rambaud : chant, ukulélé, percussions Mise en scène : Zaza Fournier Avec le soutien de File 7 à Magny le Hongre et la Manufacture à Saint-Quentin